⏱ Temps de lecture : 9 min.
[Total : 1 Moyenne : 5]

Si tu pouvais éviter la prospection, ça t’arrangerait bien n’est-ce pas ?

C’est souvent pour cette raison que l’on a tendance à se tourner vers les réseaux sociaux afin de trouver un élément de réponse et être en mesure de trouver ses premiers clients. Mais est-ce vraiment possible de développer ton activité grâce à Facebook ?

Facebook, aujourd’hui ça donne quoi ?

Pas de secret, Facebook est en perte de vitesse. Instagram a grandement pris le pas sur les habitudes de consommations d’une partie des utilisateurs ; et ce n’est pas pour rien que Facebook l’a racheté.

Pourtant, aujourd’hui, une question demeure : est-il toujours intéressant de se positionner sur Facebook lorsque l’on est entrepreneur et est-il possible de développer ton activité grâce à Facebook ?

La chute de la portée organique

Lorsque l’on dit que Facebook est en perte de vitesse, on parle bien évidemment de la portée organique (et donc gratuite) des posts sur la plateforme. Bien sûr, vous ne trouverez aucun risque précis pour prouver cette chute des posts organiques, mais il apparaît clairement que sur de grandes communautés : lorsqu’il était possible de toucher jusqu’à 25 % de sa communauté, il n’est plus possible que d’atteindre entre 5 et 10 %.

Je te laisse imaginer ce que cela peut donner à des comptes et des pages qui ne possèdent pas un grand nombre de followers et dont les posts ne reçoivent pas d’engagement. Mais cela ne veut pas dire que c’est impossible de se positionner sur Facebook !

Aujourd’hui, Facebook tire 80 à 85 % de ses revenus des annonces publicitaires (source Danilo Duchesnes) que les marques postent sur la plateforme. Les marques ont donc toujours leur place sur la plateforme à condition de changer de manière de travailler.

Il n’est désormais plus possible d’espérer faire des ventes ou d’engager une communauté en ne partant de rien sans faire appel à quelques euros chaque jour pour mettre en avant son travail.

Et en soi, c’est normal ! On le rappelle, et Marc Zuckerberg aussi, Facebook a été créé pour connecter des amis et familles entre elles. La plateforme n’a jamais été pensée pour réaliser des échanges commerciaux et Facebook a donc décidé de recentrer son objectif sur son objectif du départ.

Quand c’est l’overdose d’informations sur Facebook

Et puis, rappelons-le, mais avec 2,2 milliards d’utilisateurs actifs par mois dans le monde entier Facebook se retrouve totalement inondé de nouveaux contenus à proposer chaque heure (pour ne pas dire chaque seconde).

La concurrence est donc devenue beaucoup trop importante sur la plateforme pour parvenir à se faire une place grâce à l’organique. Donc, comme pour Google, Facebook doit faire des choix afin de toujours proposer du bon contenu à ses utilisateurs afin de ne pas les perdre.

Donc, si vous cherchez un responsable à la chute organique, vous pouvez vous plaindre à votre voisin et toutes les personnes qui vous entourent 

Ceci dit, cette surconsommation d’informations permet une chose plutôt positive : la mise en avant de sujets de niche qui ont l’opportunité de rassembler de nouveaux adeptes sur la plateforme.

Tout comme Google, plus votre thématique sera nichée, plus vous aurez de chance de grappiller quelques % d’organique supplémentaire en jouant sur les passions et affinités de vos followers.

Mais pour développer ton activité grâce à Facebook, assure-toi de ne pas y passer tes journées !

Parce que le piège est bien là, avec nos réseaux sociaux. Ils sont addictifs, et ils sont créés pour le devenir ! L’objectif de Facebook, tout comme Google, YouTube ou autre plateforme, c’est de passer le plus de temps possible dessus.

Donc, pas la peine de t’auto flageller quand tu te perds pendant de longues minutes ou heures sur ton fil d’actualité, tu n’y es pour rien, ton cerveau a simplement répondu aux attentes de Facebook. 

Mais pour limiter ces actes de faiblesses intenses, surtout pour limiter le temps de procrastination, il est important de faire des choix ! On l’expliquait déjà dans notre article pour savoir comment développer ton activité grâce à Instagram, mais ta place n’est pas sur TOUS les réseaux sociaux.

La gestion de tes réseaux est un temps monstre, et lorsque l’on est seul à gérer son business, il est nécessaire de toujours se demander : où se situe mon persona ? Est-ce véritablement pertinent de se positionner sur Facebook, plutôt que sur LinkedIn ?

Bien sûr, la présence de ton persona peut être sur plusieurs réseaux sociaux. Je pense notamment à ceux qui souhaitent s’adresser aux entrepreneurs : ils sont présents autant sur Facebook et Instagram, mais également sur LinkedIn. Donc, comment être en mesure de faire son choix ?

Le taux d’engagement et la nature de l’utilisation des outils sont des éléments de réponse. C’est pour cette raison qu’il est important de savoir que le taux d’engagement moyen du public français n’est que de 4,5 % sur Facebook. Par conséquent, pour développer ton activité grâce à Facebook, il te faudra un investissement temps et une stratégie conséquente pour parvenir à tirer parti de ces 4,5 % d’engagement.

À lire également :  Pourquoi avoir une page Facebook en tant qu’entrepreneur ?

D’autant que nous ne sommes pas sur Facebook pour consommer, mais bien pour nous détendre, en grande majorité. C’est pour cela que Facebook est rarement la solution miracle au développement de ton activité.

Pour développer ton activité sur Facebook, il va falloir faire des choix stratégiques

Malgré tout, il est tout de même possible de développer ton activité grâce à Facebook, si tu le souhaites et cela est pertinent dans ta stratégie. Mais pour, il est nécessaire de faire en fonction des modifications et mise en avant de la plateforme.

Les publicités Facebook, pour s’assurer d’être vu !

C’est pour cette raison que je trouvais important d’insister sur le taux d’engagement ainsi que la portée organique des posts. Aujourd’hui, afin de mettre en place une stratégie Facebook viable, et impactante, il te sera nécessaire de passer par la case publicité.

Ce n’est pas spécialement une mauvaise nouvelle, car en t’y prenant bien, tu seras en mesure de développer plus ou moins rapidement ta page professionnelle et donc te permettre de développer ton image de marque.

De plus, le coût des publicités Facebook reste très intéressant comparativement au prix d’autres réseaux sociaux comme LinkedIn, ou bien du coût d’une campagne d’AdWords. Par conséquent, si ton persona et l’engagement répondent bien à tes attentes dans le cadre de ta stratégie, tu peux te lancer et démarrer tes campagnes de publicité Facebook.On ne demande pas de lancer des campagnes immédiatement pour vendre tes produits. Tu peux également démarrer avec des campagnes pour augmenter ton nombre de followers ou pour développer l’engagement de tes posts.

Ces premières publicités te permettront d’avoir plus de chance que tes publications suivantes, avec un but commercial, soit plus vu et surtout vu par des personnes réellement intéressées par ton produit ou ton service.

Eh non ! On ne se lance pas dans la publicité Facebook juste pour vendre ! Tu dois faire tes preuves avant et bien développer ton audience et ton engagement. Crois-moi, j’ai testé et j’ai perdu 😉

L’importance des groupes Facebook

Tu en as peut-être entendu parler, mais Facebook à décider de redonner un second souffle aux groupes Facebook. Ces groupes qui regroupent un concentré de personnes sur une même thématique, c’est du pain béni pour un professionnel !

C’est comme si tu avais l’opportunité de regrouper ton persona dans un endroit précis et d’être en mesure d’échanger avec lui, de l’informer de tes actualités, etc. Et là où ça devient intéressant, c’est que les groupes Facebook font partie des outils mis en avant par Facebook.

Ils auront donc beaucoup plus d’engagement et de portée organique que les posts sur tes pages. Bien sûr, il existe des « règles » internes à chaque groupe et ne croit pas que tu pourras tout simplement pousser tes produits ou services et que tu trouveras des clients de cette manière.

Pour avoir un groupe qui fonctionne correctement, tout comme pour les pages, il est nécessaire d’être actif et d’avoir un bon taux d’engagement. Et comme dans la vraie vie, pour que les autres membres de ton groupe aient envie de faire appel à toi, il est nécessaire de démontrer tes compétences et donc d’installer de la confiance.

Et si tu développais ton activité grâce à Messenger ?

Le petit dernier qui prend de plus en plus de place dans les stratégies Facebook, c’est Messenger. D’ici 2020, il sera possible de le séparer de Facebook, sous un format similaire à Whatsapp.

Il pourra donc devenir un outil de communication à part entière, mais sur lequel il est possible d’utiliser des publicités Facebook et donc d’atteindre les utilisateurs de Messenger qui ne sont plus des adeptes de Facebook.

Mais surtout Messenger est l’outil idéal pour augmenter ton engagement avec ton audience (je ne parle pas d’engagement comme un chiffre statistique, mais plutôt d’être en mesure d’échanger et d’être au plus près de ton persona). Et pour ça, il est possible d’utiliser ton Messenger comme Chatbot sur son site, sur ta page professionnelle et donc d’engager des conversions où tu pourras en apprendre énormément.

Donc, penche-toi sur cet outil qui pourra très certainement t’apporter beaucoup plus. Alors, soit : tu ne seras peut-être pas en mesure de vendre tes produits grâce à un chatbot. Cependant, développer ton activité grâce à Facebook ne signifie pas vendre des produits ou services.

Développer ton activité grâce à Facebook, c’est surtout être en mesure de connaître parfaitement ton audience et donc de faire les bons choix stratégiques par la suite.

Tu en penses quoi ? Comment utilises-tu Facebook et est-ce une passerelle de vente à tes yeux ?

leo id suscipit ante. non dictum ut elit.

Pin It on Pinterest

Share This