⏱ Temps de lecture : 6 min.
[Total : 0 Moyenne : 0]

Savoir comment fixer ses prix est une étape que l’on a beaucoup de mal à franchir. C’est quelque chose qui nous fait peur, et pour cause on n’est pas à l’aise avec l’argent. Et puis d’ailleurs, « pourquoi des gens paieraient pour mes services alors que d’autres sont certainement beaucoup plus compétents ? » Respire !

Pour fixer ses prix, et surtout être à l’aise avec, il existe une solution très simple.

 

Cela ne doit pas être quelque chose qui te bloque

En effet, l’étape où l’on détermine le prix de ses premières offres est souvent délicate. Dois-je vendre à l’heure, à la journée, en fonction de ce que font les concurrents ?

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que je refuse généralement de parler de combien je pratique lorsqu’un futur Copywriter me pose la question. Non pas que je refuse de le dévoiler, loin de là. C’est juste que le fait de déterminer son taux horaire et surtout le tarif de ses différentes prestations est quelque chose de très personnel.

Il faut apprendre à être en phase avec ce tarif, car on va devoir le défendre pour parvenir à signer nos premiers contrats ! Cela ne sert à rien de se positionner sur le prix du voisin, si tu trouves ce tarif trop bas ou bien trop élevé. L’idée est avant toute chose de commencer par réfléchir si tu te sens de défendre ce tarif !

Car tu feras forcément face à des prospects te disant « C’est trop cher, on peut négocier ? »

Et puis surtout, un tarif horaire n’est pas fait pour rester fixe. Il va changer au rythme de ta société ! Tu vas évoluer, et tes prix avec, car tu vas également prendre en compétences et en assurance.

Si à ce stade il t’est presque IMPOSSIBLE de savoir combien une heure ou une journée de ton temps peut valoir, la prochaine étape va certainement t’aider.

 

Déterminer les besoins

Commence d’abord par te poser la question du montant que tu souhaiterais percevoir de chiffre d’affaires chaque mois.

Tu vas ensuite devoir lister les différents éléments à prendre en considération :

  • Tes dépenses régulières professionnelles
  • Le pourcentage de tes charges sociales
  • Le nombre de jours que tu souhaites travailler dans la semaine
  • Le nombre de jours où tu vas devoir travailler sur ta propre communication
  • Prévois également les vacances que tu voudrais t’octroyer

Bon, en partant de cela, il est déjà beaucoup plus facile de justifier d’un taux horaire beaucoup plus élevé que le SMIC. On comprend rapidement que le temps que l’on va passer à se faire payer, va finalement représenter une infime partie de notre travail de la semaine.

Une fois que tu es parvenu à déterminer le nombre de jours que tu aurais à allouer à tes clients par semaine, tu vas donc pouvoir calculer un taux journalier moyen, que tu peux ensuite découper en taux horaire.

Pas de panique, tu vas pouvoir faire ce travail de manière automatique sur notre fichier Excel qui fait les calculs tout seul.

À lire également :  La transformation digitale : l'importance de l'humain !

Mais ce n’est qu’une base ! Le travail n’est pas terminé 🙂

Analyser les éléments extérieurs

 

La concurrence

Maintenant, il va être temps de regarder ce que font un peu les voisins. C’est à dire, tu vas te renseigner sur les tarifs — et les expériences — de tes concurrents dans le même domaine. Tu vas être en mesure de voir quels sont les tarifs qu’ils appliquent, sans forcément avoir l’idée de faire la même chose. Tu pourras surtout regarder ce qu’ils proposent pour ce tarif, ce que le prix comprend.

Parce que s’il y a bien une chose à retenir c’est que ton tarif n’est qu’un chiffre. Le plus important va être travailler ton bénéfice client. Plus le bénéfice client sera important, plus tu pourras justifier d’un prix élevé !

C’est pour cela que si tu travailles dans un domaine où tu peux sortir des chiffres, c’est d’autant plus simple ! Tu peux promettre du concret et donc justifier d’un tarif élevé à l’heure.

À la différence du salariat, nous ne sommes plus de simples exécutants. Si un client vient à toi, car il a besoin de cette compétence très précise que tu possèdes. C’est donc tout à faire normal de payer cette prestation beaucoup plus cher qu’un salarié que l’on va guider !

Alors, n’hésite pas à questionner des personnes concernant leurs débuts. Compare toujours ce qui est comparable, il n’est pas nécessaire d’aller regarder ce que fait le géant de ton secteur, après 10 ans d’expérience. Ou alors, demande-lui comment il a commencé ! Et puis surtout, concentre-toi sur des personnes qui possèdent les mêmes valeurs que toi.

La clientèle

Maintenant, pour savoir si ton tarif est cohérent, tu vas pouvoir étudier ta clientèle. Eh oui, si tu travailles dans l’économie sociale et solidaire, il va être difficile de justifier un tarif très élevé, car les fonds sont généralement moins importants que dans une start-up.

De la même manière, si tu te destines à travailler avec des entrepreneurs qui débutent il faudra certainement revoir le type de prestation pour t’y retrouver toi, mais aussi permettre d’avoir des clients !

Mais surtout, s’il y a bien une chose à retenir !

C’est de ne jamais travailler gratuitement, et de ne jamais brader son travail.

Si tu ressens ce fameux syndrome de l’imposteur, c’est le moment de travailler dessus ! C’est quelque chose qui s’efface avec le temps, tu le verras. Mais surtout, sois toujours fier de ton travail et prends conscience que tu possèdes forcément des compétences que d’autres n’ont pas.

Regarde, je suis Copywriter et je suis douée avec les mots, l’organisation et les stratégies marketing. Pourtant, je suis une calamité avec les chiffres et les réseaux sociaux me demandant une énergie folle, que je n’ai pas envie de dépenser. Par conséquent, je suis prête à payer des gens pour faire ce travail à ma place, car ils le feront nettement mieux que moi ! 🙂

 

Donc à toi de jouer !

Donec dictum id ut ut sem, ut Lorem leo.

Pin It on Pinterest

Share This