⏱ Temps de lecture : 7 min.
[Total : 0 Moyenne : 0]

S’il y a bien une chose que nous avons tous appris chez Bande d’Entrepreneurs, c’est l’importance de la spécialisation.

Lors de la création de ton entreprise, il va falloir que toi aussi tu te penches sur l’épineuse question de la spécialisation.

Quand on se lance en indépendant, on a tendance à vouloir accepter toutes les missions, et on se retrouve bien souvent à brader nos tarifs.
(On le sait, on est passés par là)

Pire que ça, on se retrouve parfois à faire des choses que l’on aime pas. Pour moi, ça a été de travailler sur un dépliant pour du foie gras alors que je suis végétarienne…

On dit stop.
Si on on a créé notre entreprise, ce n’est pas pour faire un travail mal payé, à contre coeur, pour des clients qui n’estiment pas notre travail !

Ainsi, se dire simplement « graphiste » (pour mon cas) ne mène nulle part, et ne permet pas d’éviter les contrats peu édifiants.

On t’explique pourquoi .

Le dilemme des Freelance

Ce qui empêche bien souvent les entrepreneurs de se spécialiser, c’est la crainte.

La crainte de ne pas avoir assez de clients si on ferme certaines portes.

La crainte de louper des opportunités, la crainte de s’inscrire dans une niche trop restreinte qui ne nous permette pas de toucher assez de personnes…

Mais sache que nous sommes près de 70 millions à vivre en France.

Crois-tu vraiment trouver une niche si restreinte qu’il sera impossible pour toi de trouver quelques clients chaque mois ?

À moins de viser des hommes mesurant moins d’1m65, exerçant le métier de jongleur, ayant habité Carcassonne entre 1978 et 1984 qui ont besoin d’un coach en alimentation… tu devrais t’en sortir ! 😉

La crainte de s’ennuyer et de se sentir restreint dans le secteur que nous nous imposons.

Je t’arrête tout de suite.

J’ai moi aussi fais un énorme blocage à ce niveau là dans mes débuts, mais c’était avant que je comprenne que l’important était de TRANSMETTRE que l’on était spécialiste dans un domaine.

Oui, ta communication entière doit tourner autour de ta spécialité. Mais rien de t’empêche de travailler dans l’ombre pour d’autres projets. 😉

Bien sûr que par le bouche à oreille, tu vas trouver des contrats hors de ta spécialisation. Ils vont te permettre de te faire vivre, et il ne faut surtout pas les rejeter !

Simplement, tu ne communiqueras pas sur ces projets sur ton site, ni sur tes réseaux sociaux, au risque de perdre tes vrais clients idéaux.

Pour ma part, je suis graphiste spécialisée dans la création d’identité pour les acteurs du culinaire, cela ne m’empêche pas d’avoir un client régulier qui tient un institut de beauté ! 🤫

La crainte de ne pas se sentir légitime en tant qu’expert.

C’est tout à fait normal. Si tu débutes, tu VISES à être un expert.

Pour l’être véritablement, il te faudra de l’expérience !

La fameuse guideline de l’entrepreneur que je ressors à chaque fois : « Fake it until you make it. »

Tu as choisis un domaine qui te passionne, et c’est déjà un gros avantage en terme de connaissances. Tu vas ensuite travailler tous les jours à être meilleur dans ce domaine, que ce soit pour de réels projets, ou des projets fictifs que tu vas te créer. Tu vas te former dans cette optique là, et c’est ça, qui fait de toi un expert.

Ce que tu perds en évitant la spécialisation

En restant généraliste dans ton métier, tu penses viser large et ainsi toucher beaucoup de monde.

Mais parler à tout le monde revient à ne parler à personne ! Si personne ne se sent directement concerné, alors personne ne passera le cap de venir t’acheter tes produits ou services.

Prenons un exemple dans la restauration.

Crois-tu qu’un restaurant végétarien fera faillite puisqu’il ne s’adresse pas aux omnivores?

Non. Car les végétariens des alentours vont vouloir venir précisément dans CE restaurant puisqu’il s’adresse à eux, et qu’ils sont sûrs d’avoir une carte sur-mesure correspondant à leurs besoins.

Et qui sait, peut être-même que des omnivores curieux y feront un passage ! 😉

Si tu restes généraliste, tu ne développes aucun point fort, et tu n’auras alors rien à mettre en avant pour te vendre. Tu vas te disperser, jouer sur tous les fronts…

À lire également :  Comment j’ai trouvé mes premiers clients en ligne ?

À te montrer comme quelqu’un qui fait de tout, tu vas passer pour quelqu’un qui ne fait rien de bien.

Mais essayons de te convaincre autrement.

Qu’est ce que tu gagnes en te spécialisant ?

En te spécialisant, tu te places en tant que « seul » connaisseur du sujet. Toutes les personnes rencontrant la problématique que tu traites viendront alors vers toi.

Tout tes efforts sont tournés vers ta spécialisation.

Tu te formes dans cette optique, tu travailles dans cette optique, et tu deviens véritablement un expert, plus vite, car tu ne t ‘éparpilles pas. C’est très bon pour la confiance en soi et ça résout rapidement ton syndrome de l’imposteur !

Tu peux justifier des prix élevés.

Plus tu te sentiras spécialisé, plus tu pourras augmenter tes prix. Ils seront justifiés par la valeur et l’expertise que tu apportes à ton client. Et si tu réponds à une problématique bien précise, personne n’hésitera à payer le prix que tu demandes pour résoudre son problème.

Tu attires les bons clients.

Ceux qui ont besoin de ta réponse à leur problématique vont porter plus de considération à ton travail, et trouver une grande valeur ajoutée dans ce que tu proposes. Tu ne te retrouveras plus face à ces clients qui essayent de faire baisser tes prix.

Tu gagnes du temps dans ta communication.

Tu ne parles qu’à un seul profil et tu ne traites que peu de problématiques. Pas besoin de long discours pour te faire comprendre que cela te prendra nettement moins de temps à traiter, et te demandera moins d’effort 😉

Tu mets davantage à profit ton réseau.

En te présentant comme un expert dans tel domaine, et en décrivant ton activité en une phrase simple, ton réseau saura parler de toi dès qu’il en aura l’occasion. Tu seras ainsi bien plus souvent mis en relation que si tu te présentes comme généraliste, car dans ce dernier cas on ne pensera pas à toi !

Tu réalises les projets que tu as toujours voulu avoir.

Comme je le disais en début d’article, à mes débuts, je me suis retrouvée à travailler sur un dépliant pour du foie gras, alors que je rêvais de projets vegan.

Eh bien soit, je me suis spécialisée dans la création d’identité pour les entrepreneurs food acteurs de la transition alimentaire.

Maintenant, je suis contactée régulièrement pour des projets que je considère comme les meilleurs projets du monde !

Comment trouver ta spécialisation ?

On va ici te donner un moyen simple de trouver ta spécialisation, si cela n’est pas déjà fait.

Voilà un petit exercice.

Tu peux répondre à une seule question par ligne si cela est trop difficile.

– Quel est ton métier ? / Quelles sont tes compétences ? / Qu’aimes tu le plus faire ?

Ex : Je suis graphiste print, j’adore créer des identités visuelles.

– Qu’est ce qui te passionne dans la vie ? / Qui serait ton client idéal ?

Ex : Tout ce qui touche à la foooood (et encore plus si c’est végé ), mon client idéal serait un client qui lance un nouveau concept food.

– Où exerces-tu ? / Où aimerais-tu exercer ?

Ex : J’aime travailler depuis n’importe où dans le monde

Maintenant que tu as répondu à ces questions, tu peux formuler ta spécialisation :

Qui es tu ? Qu’est ce que tu proposes ? Où le proposes-tu ? Pour qui ?

Ex : Je suis Camille, je crée des identités visuelles en ligne pour des entrepreneurs food acteurs de la transition alimentaire.

Hop ! Te voilà spécialisé 🙂

N’hésite pas à venir nous dire en commentaire ta spécialisation afin que l’on puisse partager ça tous ensemble !

mattis suscipit sed dictum ipsum eget vulputate, risus. risus Praesent at neque.

Pin It on Pinterest

Share This